• Turkménistan : Les grottes de Karabil

Au sud du Turkménistan, dans l’ancienne oasis de Pendinsk, aujourd’hui située dans le district de Tagtabazar de la région de Mary, se trouvent des monuments anciens assez inhabituels. Ils ont longtemps occupé l’esprit des chercheurs, stimulé l’imagination des amateurs de l’Antiquité et des fans de tourisme extrême : il s’agit de grottes artificielles taillées dans l’épaisseur de la rive escarpée de la rivière Murgab, dans la région du mont Karabil.

On ne peut y accéder que par des pentes verticales de grès friable, si bien que réussir à s’y immiscer est extrêmement difficile. Il existe deux façons d’y arriver : en attaquant par le bas, au niveau de l’eau, avec des échelles, ou par le haut, équipé de matériel d’alpinisme, en se laissant descendre. Tout porte à croire qu’une telle difficulté d’accès à ces habitations troglodytes avait pour but d’assurer la sécurité de ses habitants.

Jusqu’à présent, la seule grotte accessible est celle de Yekegovak, également connue sous le nom de Ekedeshik. C’est une structure à deux niveaux, avec un couloir droit de 37 mètres de profondeur dans la montagne. De chaque côté se trouvent des chambres rectangulaires, à partir desquelles on peut pénétrer dans des pièces plus petites. A certains endroits, on trouve de petites salles au sol marqué de trous ronds – la trace laissée par d’anciens puits désormais secs, ou par un dispositif de stockage des vivres.

Lire plus : Turkménistan : les mystérieuses grottes de Karabil

Source :  http://orient.tm/